Le chercheur d’emploi et le recruteur : une relation asymetrique

Sophie Heine

En cette periode de crise, le marche du travail britannique est une jungle encore plus feroce qu’auparavant. Et les agences de recrutement jouant le role d’intermediaires entre les employes et les employeurs sont egalement soumises aux pressions de performance qui affectent tout un chacun dans le monde du travail britannique. Lorsque l’on vient du continent, ou le marche du travail fonctionne tres differemment, et que l’on possede des diplomes europeens, les obstacles pour securiser un emploi stable sont encore plus importants.

Voici un petit exemple du type d’echanges qui peut survenir entre un chercheur d’emploi et un consultant en recrutement (l’echange est basee sur une experience relatee mais les noms des personnes et organisations ont ete modifies).

****

Marie est une expatriee francaise vivant a Oxford. Après une periode de candidatures intense, elle commence a avoir des reponses de la part des agences de recrutement et autres chasseurs de tete. Aujourd’hui, son telephone sonne:

– Hey, Comment allez-vous, chere madame? Je viens de voir votre CV en ligne et j’ai une opportunite a vous proposer. Avez-vous un moment pour parler?

– Euh oui, enfin, elle suis un peu occupee mais bon, allez-y, je vous ecoute.

– Voila, je m’appelleTim et je suis l’un des consultants a Online recruitment. Et je dois vous dire que je suis vraiment epoustouflee par votre CV et vos realisations!

– Ah, merci; c’est gentil…Mais bon mon parcours est aussi un peu trop patchwork…C’est parce que…

– Non non non, votre parcours reflete votre personalite. Vous explorez et vous etes intelligente donc vous avez besoin de changement et de stimulation, n’est-ce pas?

– Euh, oui, sans doute…

– Alors voila: le job pour lequel je vous appelle est deja dans la poche si vous me laissez envoyer votre CV a l’employeur et que vous me laissez vous coacher pour que vous l’obteniez. Deal?

– Je suis interessee mais de quoi s’agit-il?

Le consultant explique alors a Marie pendant cinq longues minutes qu’il s’agit d’un poste similaire a son dernier poste mais mieux paye et avec possibilites de travailler de chez soi. Cela lui semble un peu trop beau pour etre vrai. L’entreprise, specialisee dans les services financiers, est basee a Londres mais se veut flexible a cause de la pandemie, lui dit-il sur un ton toujours aussi enthousiaste, parce qu’elle veut s’assurer de trouver le meilleur candidat possible avec les meilleures competences possibles. Selon Tim, Marie est exactement cette personne.

Elle finit par accepter qu’il envoie son cv car la foi apparente du recruteur en son profil est contagieuse. Elle gonfle le torse apres avoir raccroche et essaie de taire cette petite voix qui lui dit que, decidement, cela semble trop beau pour etre vrai. Apres tout, les recruteurs ont interet a envoyer les cv des candidats, meme si ceux-ci n’ont aucune chance. Et s’ils peuvent leur avoir une interview, encore mieux, car cela leur donne une commission. Mais Tim avait l’air si convaincant que Marie croise les doigts, se disant que, peut-etre parfois, ces gens font du bon boulot.

Deux heures plus tard, Tim la rappelle et lui dit, de l’excitation plein la voix:

– Excellente nouvelle: L’employeur ADORE votre CV. Le manager, James, veut absolument vous parler pour une interview par telephone.

– Ah c’est super … Mais savent-ils que elle n’ai pas d’experience dans les milieux financiers?

– Oui, mais vu votre parcours, intelligence et adaptabilite, franchement, cela n’a pas grande importance.

– A nouveau, l’ego de Marie est si flattee qu’elle tend l’oreille.

– Merci Tim; c’est une excellente nouvelle!

– Je vais vous envoyer tous les documents de preparation sur le boulot, l’entreprise etc; Je le sens bien; vous etes faite pour ce poste.

– Merci!

Marie raccroche le sourire au levres. Elle est faite pour ce poste, Tim le consultant en recrutement le lui a dit. Elle ouvre les documents qu’il lui a envoyes: la description du poste est a moitie du Chinois pour elle. Certes le boulot se rapproche de ce qu’elle a fait precedemment mais il est tout de meme fort different. Quant aux services fournis par l’entreprise, ils sont plus qu’obscurs pour la neophyte qu’elle est en matiere financiere. Mais Tim l’a dit: l’employeur aime son cv; Et il va l’aider a se preparer. La premiere interview est prevue le lendemain.

Marie a memorise tout ce qu’elle pouvait de leur site et de la description du poste et prepare un petit discours pour expliquer ce qu’elle aurait a leur apporter.

Une heure avant l’interview, Tim l’appelle a nouveau.

-Hey Marie, Comment ca va?

-Un peu stressee mais ca va.

-Relax, c’est dans la poche. Je fais ce boulot depuis un moment et quand j’envoie un candidat je sais ce que je fais.

-Ah et je suis la seule a etre intervieee?

-L’employeur ne trouve personne pour ce poste donc il a fait appel a nous et j’ai trouve votre profil; donc, comme je vous le disais, vous etes vraiment bien placee.

Wow…se dit Marie: “Je suis la seule candidate a etre envoyee par Online recruitement…Mon cv doit etre drolement bon dis-donc…” A nouveau elle ignore cette petite voix qui lui dit de se mefier car ce discours n’est pas tres credible; surtout en pleine recession. Mais elle veut y croire et puis, elle a besoin d’un boulot donc n’a rien a perdre…

Tim la coache, comme il l’avait promis. Il lui dit ce qu’elle doit dire au manager qui va l’appeler, lui donne des conseils sur le ton a adopter et les questions a poser. Quand elle raccroche, elle est gonflee a bloc, comlui si elle allait rentrer dans un ring de box.

Son telephone sonne a nouveau: James le manager l’appelle pour la premier interview. La conversation se deroule bien; elle suit la plupart des conseils de Tim, en etant peut etre moins directe et pro-active que ce qu’il lui conseillait et termine l’echange en demandant au manager quelle sera la prochaine etape, comme Tim le lui avait conseille. Il y aura maintenant une interview par video, peut etre suivie d’une derniere etape. James le manager va maintenant faire un court rapport au recruteur qui la contactera directement.

Long processus, se dit-elle. Mais elle a toutes ses chances, Tim le lui a repete suffisamment.

Elle a a peine le temps de regarder ses mails que Tim l’appelle pour avoir tous les details. elle lui donne son impression, plutot positive, Il la felicite et lui dit que des qu’il aura un feedback de James le manager, il la rappelle. Quelques minutes plus tard, sa voix stridante resonne dans son oreille, desormais chauffee par tous ces echanges telephoniques:

– Felicitations, chere Marie; James, vous adore; Il vous adore!

– Ah c’est bien ca…Tant mieux!

– Donc premiere etape de passee; Achetez vous une bonne bouteille de vin pour celebrer! Je vous envoie les details pour le video call par email demain et vous appelle avant !

– Merci mais pourquoi un video call?

– Oh il veut juste mettre un visage sur une voix, c’est une simple formalite; une dizaine de minutes, pas plus…

– On a couvert la plupart des sujets donc…

– Oui ce n’est pas pour le fond; juste pour avoir un echange de visu

– Ah, d’accord…

– Allez, celebre bien ce soir, hein?

Mmmh voila qu’il est passe au tutoiement; apres etre passe de “madame” a Marie…En plus des messages whatsapp et appels intempestifs, cette familiarite typiquement anglo-saxonne l’exaspere. Et puis c’est quoi ce besoin de video call juste pour la voir mais sans vraiment parler du fond? Cela n’a pas de sens…Mais bon, elle a besoin d’un boulot; Donc, courage et determination, se dit-elle.

Le lendemain, nouvel appel de Tim pour preparer le video call (il n’y a rien a preparer puisque l’on ne va pas parler du fond, lui repete t il); Ce dernier se passe bien. elle decide d’utiliser l’echange avec le petit monsieur rond qu’elle voit sur la video webex pour poser un tas de questons sur l’entreprise et les possibilites de carriere. Le manager lui repond en details et elle finit l’echange en lui demandant, comme le lui a recommande Tim, quelle sera l’etape suivante. Apparemment, plus elle est pro-active plus cela marche, donc elle suit le conseil. Le manager lui repond qu’elle devra maintenant faire une presentation. Elle repond positivement, evidemment, mais, a l’interieur, elle bouillonne. Pourquoi ne lui ont-til pas dit cela plus tot? Une presenation sur les deux premiers mois du boulot, et a londres en plus! Son telephone sonne a nouveau.

– Hey, bravo Marie! James vient de m’appeler. Tu as encore passe le deuxieme test haut la main!

– Merci, Tim; Il m’a parle d’une presentation…

– Oui, demain, a 11h, East london…Juste quelques slides tres generaux sur ce que tu ferais dans le boulot les deux premiers mois…Je vais t’envoyer une presentation type d’un autre candidat pour un boulot similaire…

– Demain a 11h a East London? C’est deux heures de trajets a l’heure de pointe..Et je n’ai que quelques heures aujourd’hui pour preparer cela..Ca va etre juste…

Le ton de Tim devient tout a coup plus cassant.

– Marie, ils ont trois autres candidats …

– Je pensais etre la seule?

– De notre cote oui …pour l’instant

La menace est claire.

– Ok Tim, je comprends; est-ce que les frais de trajet seront rembourses?

– Pardon? Marie, on est en recession; Il faut montrer un peu plus de motivation que cela…

– Ben oui Ok mais c’est cher le billet pour londres a cette heure la…Et je me demande si vraiment j’ai des chances d’etre selectionnee…

– Ecoute, Marie; je vais te parler franchement: si tu ne vas pas a l’interview, je ne touche pas mon argent; Et si tu n’as pas le poste, je touche beaucoup moins…Donc c’est dans notre interet a tous les deux que tu fasses un petit effort, non?

– Oh, oui bien sur; ok pas de probleme,,,

Elle raccroche plus sechemennt qu’elle ne l’aurait voulu; si elle n’y va pas il ne touche pas son argent? Mais quel type d’argument est-ce? Pourquoi l’employeur ne peut il pas etre flexible sur le jour de la presentation? Elle n’est pas un pion ni un robot apres tout; Elle n’a que quelques heures…Et le trajet coute vraiment cher. Elle est choquee aussi par le changement de ton du consulant. Jusque la, une part d’elle, certes un peu naïve, pensait qu’il voulait sincerement l’aider; Mais, bien sur, il a ses propres indicateurs de performance a respecter et sans doute des commissions en plus de son salaire.

Elle ouvre ses mails et la, elle reste sans voix. La presentation que Tim lui a envoyee en exemple pour le meme secteur est pire que du charabia. Des graphiques, des chiffres, du vocabulaire specialise; Une dizaine de slides totalement incomprehensibles… Jamais elle ne pourrait construire une telle presentation en quelques heures. Apres tout, elle ne connait pas ce domaine.

Et puis, soudain, la verite l’assaille : jamais elle ne pourra obtenir un tel poste. Il y aura forcement un candidat qui connaitra reellement le domaine ou, en tout cas, mieux qu’elle. Elle est simplement sur la liste pour que ce consultant fourbe puisse toucher sa commission. Envahie par une colere irrepressible, elle rappelle le recruteur.

– Tim, bonjour, c’est Marie

– Oh salut, tout va bien avec la presentation? James est impatient de te voir a l’oeuvre.

Que cette familiarite l’exaspere…

– Euh, en fait, non, j’ai quelques soucis IT et c’est vraiment tres court comme temps de preparation. Et puis, pour etre honnete, le fait que le trajet n’est pas pris en compte et…

– Pardon? Tu ne vas pas me laisser tomber maintenant? Apres tous les efforts que j’ai faits pour te faire arriver a ce stade..

– Ah…je croyais que mon profil etait excellent et qu’ils avaient adore mon cv…Ce n’etait pas vrai?

– Bref, ce n’est pas la question. Tu vas a l’interview finale, oui ou non?

Mais enfin, pourquoi lui parler sur ce ton? Elle garde tout de meme son libre arbitre dans cette recherche d’emploi.

– Tim, je pense, surtout apres avoir vu le contenu de la presentation type que j’ai recue, qu’il y aura quelqu’un de plus qualifie pour ce poste. Londres c’est grand tout de meme…et je n’ai jamais bosse dans le domaine

– Je n’en reviens pas; Incroyable…

Le ton de Tim monte et il crie presque dans le telephone:

-Tant pis pour toi…De toute facon, j’ai envoye une autre candidate pour demain egalement, comme back up;

– Quoi?

C’est a Marie de se mettre en colere.

– Et quid du discours sur le fait que votre agence ne m’envoyait que moi? C’etait du pur mensonge n’est ce pas? Soyez honnete, je n’ai aucune chance d’etre selectionnee et les autres candidats ont des annees d’experience dans le domaine: n’ai je pas raison?

Le silence a l’autre bout de la ligne en dit plus long qu’une reponse elaboree.

– Je vois; j’etais juste une candidate sur la liste, que vous envoyez aux feux sachant que, objectivement, je n’avais aucune chance d’obtenir le poste; Pour recevoir votre precieuse commission, n’est-ce pas?

– Ah la la, Marie…Ce sont les regles du jeu dans le recrutement et la recherche d’emploi est une vraie bataille pour l’instant; Donc, il faut accepter de jouer selon les regles; et puis personne ne sait qui sera finalement choisi par l’employeur…

– Mais enfin. l’employeur ne va jamais choisir la candidate la moins competente… N’est-ce pas le BABA du recrutement? Et mentir aux candidats et leur faire perdre leur temps, cela fait partie des regles du jeu aussi? Heureusement que je me suis reveillee a temps.

Elle raccroche brutalement, ne laissant pas le temps au consultant de lui servir un nouveau baratin. Elle soupire et essaie de se calmer. Combien d’heures a-t-elle pedu a cette candidature? Comment a-t-elle pu etre aussi stupide et se faire berner par ce recruteur? Parce qu’il l’a aveuglee par son baratin, sa flatterie et son charisme; parce qu’elle ne saurait comment se plaindre de son comportement ni a qui. Et parce que, ayant terriblement besoin d’un emploi, elle voulait aussi croire a tout ce qu’il lui racontait.

****

Le marche du travail brintannique est fluide et dynamique : le taux de chomage est dans ce pays globalement moindre qu’en Europe continentale. Mais les postes disponibles sont souvent moins payes que les allocations de chomage dans les pays europeens aux systemes sociaux les plus genereux. Les emplois sont beaucoup moins proteges, les travailleurs soumis a des pressions de performance quantifiees (via les fameux “Key Performance Indicators”) et jouissent de nettement moins de droits sociaux – certains postes ne sont pas accompagnes de conges maladie, par exemple – et la recherche d’emploi est une jungle sans merci. Le filet de securite social cense aider les demandeurs d’emploi est si maigre que la plupart des personnes sans emploi acceptent juste ce qu’elles trouvent. En l’absence de services sociaux aidant efficacement les chercheurs d’emploi, les agences de recrutement privees devraient, en theorie, jouer un role positif a cet egard. Toutefois, soumis a des pressions de performance egalement, les recruteurs cherchent avant tout a envoyer des CV et des candidats a des interviews plutot qu’a faire en sorte que ceux-ci trouvent un poste adequat. Triste realite contre laquelle il faut s’armer et s’endurcir.

Published by sophieheineauthor

As a critical and creative thinker, I have built that blog in order to share my stories and ideas faster and more efficiently but my ideas are more thoroughly developed in my books.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create your website with WordPress.com
Get started
%d bloggers like this: